Programme d’un stage


Pendant ce stage de 4 jours en plein air, sur le motif, je vous enseignerai ce qui va favoriser de vrais progrès dans votre cheminement de peintre. Vous découvrirez un lieu magnifique et enthousiasmant et de quoi  booster votre créativité. Vous recevrez des clefs pour affirmer le style qui est le vôtre.

  Ce sont  4 jours exclusifs  pour être guidé, travailler en atelier restreint, partager avec d’autres peintres, vous approprier des concepts importants et surtout recevoir le conseil personnalisé d’un professionnel devant votre toile en cours d’élaboration 

 1er jour : Structure et lignes de force du tableau

Au cours de ce premier jour de stage, vous allez apprendre :
– Le temps et les actions appropriées pour bien envisager un sujet
– Le choix du point de vue, les débutants perdent des années à ne pas savoir se positionner.
– Les éléments qui déterminent où s’installer pour peindre
– Le secret des pros pour bien choisir le format de votre tableau
– Les erreurs communes à éviter
– Les techniques simples et efficaces pour composer son tableau avant de commencer à peindre
– La méthode pour gagner un temps fou dans la progression de votre tableau
Au soir du premier jour, vous saurez  où vous installer pour préparer votre sujet, mettre en place les lignes de forces sur votre toile et esquisser rapidement un tableau cohérent qui va tenir la route.

2ème jour : Comprendre les couleurs,  les valeurs,  les tons.

Au cours de ce deuxième jour de stage, vous allez découvrir :
– Comment et pourquoi organiser sa palette de couleurs.
– Comment faire des mélanges, obtenir le ton recherché.
– Comment mettre en place une gamme de valeurs.
– Comment utiliser la meilleure technique pour combiner ses couleurs.
– Comment donner une ambiance au tableau .
Au soir du deuxième jour, vous saurez comment vous servir au mieux de votre palette, mélanger les couleurs et ajuster des tons, monter une échelle de valeurs pour obtenir un tableau équilibré.

3ème jour : Donner de la profondeur à son tableau, jouer avec les masses, la netteté et les fondus, savoir utiliser ses pinceaux.

Au cours de ce troisième jour de stage, vous allez comprendre :
– Comment composer efficacement.
– Comment diriger le regard du spectateur.
– Comment jouer des pinceaux à bon escient, la pose et dépose de la matière picturale.
– Comment « creuser sa toile ».
– Comment et à quel moment faire des effets .
Au soir du troisième jour, vous saurez, étudier et exploiter les masses colorées pour guider le regard, tirer avantage de la variété des pinceaux et adopter une touche personnelle  pour obtenir un tableau rythmé.

 4ème jour : Peindre en plein air, toutes les astuces pour repartir du point de vue avec plusieurs tableaux terminés sous le bras.

Au cours de ce quatrième jour  de stage, vous allez apprendre:
–  Comment choisir la technique la plus appropriée.
–  Comment saisir l’essentiel de ce que vous voyez .
–  Comment choisir la « vedette » de son tableau.
–  Comment se poser les bonnes questions en cours d’exécution.
–  Comment rester concentré et éviter de détruire son travail.
Au soir du quatrième jour, vous connaîtrez les techniques pour peindre rapidement, vous saurez faire la différence entre sujet et composition, décider si la toile demande des reprises et lesquelles.

A la fin des 4 jours.

Je vous aurais expliqué ce que j’ai mis 10 ans à intégrer, et à articuler avec 15 ans de pratique du graphisme. Vous aurez l’opportunité de corriger les mauvaises habitudes, de déverrouiller des blocages, de développer votre esprit critique en cours de travail. Vous recevrez des clés pour analyser, faire des choix et exécuter les actions qui définissent l’acte de peindre. En découvrant ou en redécouvrant ces méthodes simples et validées par les grands peintres de l’Histoire de la Peinture, vous pourrez progresser considérablement dans quatre domaines essentiels :

 La structure : organiser la surface plane pour articuler les lignes de force de son tableau.
 La palette : obtenir le ton juste avec le bon mélange, interpréter les valeurs en couleurs.
 Le dessin : jouer avec les masses et les valeurs, la netteté et les fondus.
 La technique : travailler efficacement, donner de l’intérêt à son tableau, apprivoiser son propre style.

Ce qui me fait choisir un motif, c’est tout d’abord les lignes,ce que j’appellerai la tenue architectonique du tableau. Et puis la lumière, évidemment!
Vilhelm Hammershøi (entretien avec Carl Christian Clausen,1907)